DonnéesMondiales.com
Camp de réfugiés

Pays d'origine et de destination des réfugiés

Parmi les innombrables réfugiés de l'année 2020, la plupart sont venus du Venezuela et de l'Afghanistan. De l'autre côté, l'Allemagne et Espagne sont les pays d'accueil les plus souvent choisis pour une demande d'asile.

Notre liste montre sur les deux pages les 50 plus grands pays sur la base des données collectées par le HCR. Le nombre de premières demandes d'asile y est indiqué. Vous trouverez les taux de refus et d'admission des différents pays sur la vue détaillée de chaque pays. Pour ce faire, cliquez sur le nom du pays.

Pays d'origine et pays d'accueil 2020

Pour l'année 2020, 904.531 premières demandes d'asile de réfugiés ont été enregistrées dans le monde. Le nombre de premières demandes acceptées s'élevait à 299.013, soit environ 33%. La carte montre les pays que la plupart des personnes ont fui.

Réfugiés par origine

Top 50 des pays d'origine

OrigineDemandes
d'asile
par mio
habitants
Venezuela142.8165.022
Afghanistan76.1331.956
Syrie72.8524.163
Colombie38.925765
République démocratique du Congo34.300383
Honduras27.5962.786
Irak26.993671
Érythrée21.7746.226
Pakistan20.25392
Somalie19.9491.255
Turquie18.630221
Nigeria18.07588
Cuba16.2761.437
Chine16.00411
Nicaragua15.5262.344
Haïti15.3811.349
Iran15.320182
Salvador14.9992.312
Bangladesh14.16986
Soudan13.132299
Éthiopie11.545100
Guatemala11.447679
Ukraine11.066251
Inde10.8998
Guinée10.683813
Côte d'Ivoire10.236388
Russie10.21871
Burundi8.764737
Albanie8.4072.963
Maroc8.302225
Myanmar7.874145
Algérie7.773177
Géorgie7.6932.071
Mali7.363364
Pérou6.438195
Mexique6.09147
Cameroun5.693214
Égypte5.53154
Malaisie4.666144
Sénégal4.179250
Viêt Nam4.10042
Sri Lanka3.996182
Palestine3.921816
Serbie3.665531
Brésil3.61617
Yémen3.576120
Moldavie3.4131.302
République centrafricaine3.377699
Sierra Leone3.240406
Gambie3.0611.267

Top 50 des pays de destination

Pays de destinationDemandes
d'asile
par mio
habitants
Allemagne102.5651.232
Espagne88.6691.873
France87.6591.301
États-Unis d'Amérique87.645266
Pérou52.2611.585
Mexique40.994318
Grèce37.8123.529
Royaume-Uni35.943535
Turquie31.334372
Italie26.533446
Ouganda23.775520
Australie19.185747
Canada19.030501
Brésil15.13771
Autriche14.7201.651
Pays-Bas13.541776
Belgique12.8271.110
Costa Rica12.6542.484
Colombie11.894234
Suède10.308996
Suisse9.7091.124
Soudan9.258211
Libye7.9711.160
Zambie7.636415
Chypre7.1175.895
Russie6.97648
Corée du Sud6.651128
Malaisie6.411198
Équateur6.192351
Égypte6.12160
Roumanie6.116317
Burundi5.592470
Kenya5.533103
Maroc4.052110
Japon3.93631
Bulgarie3.504505
Trinidad et Tobago3.4742.482
Slovénie3.4581.647
Malawi3.240169
Uruguay2.902835
Guinée2.790212
Afrique du Sud2.40140
Malte2.3784.527
Mauritanie2.351506
Tunisie2.317196
Inde2.2252
Somalie1.892119
Israël1.858202
Chili1.67588
Croatie1.576389

La crise européenne des réfugiés à partir de 2015

En 2013 encore, le HCR et Eurostat ont enregistré pour l'Europe à peine 431.094 nouveaux réfugiés (nombre de premières demandes). En 2014, ce chiffre est passé à près de 627.000 et a atteint un pic de 1,323 million de demandeurs d'asile en 2015. En 2016, l'afflux n'a que légèrement diminué pour atteindre 1,261 million de premières demandes. Une nette détente n'est intervenue qu'en 2017, avec environ 708 000 réfugiés.

Les causes de la crise des réfugiés sont considérées comme une augmentation générale des expulsions violentes combinée à une détérioration drastique des conditions de vie dans les pays d'origine. Les minorités religieuses ou culturelles, en particulier, sont opprimées et parfois violemment harcelées dans les régions en crise. À cela s'ajoutent des crises humanitaires non résolues comme en Somalie et en Érythrée. En raison de la pauvreté persistante depuis des décennies, les gens sont de plus en plus prêts à affronter les difficultés de la fuite. L'afflux de 2015 a eu lieu en grande partie depuis la Syrie, après l'effondrement de l'approvisionnement dans les camps de réfugiés de ce pays.

La quantité inattendue de demandeurs d'asile a largement pris les États européens au dépourvu et c'est ainsi que l'on a parlé de "crise des réfugiés", d'une part en raison de l'augmentation soudaine des demandes, d'autre part en raison du chaos des systèmes d'accueil et de répartition.

Les critiques ont surtout porté sur la répartition des demandeurs d'asile entre les différents États membres. Avec les accords de Schengen et de Dublin, des procédures avaient déjà été définies 25 ans auparavant, mais leur mise en œuvre a échoué en 2015 et 2016. Dans le même temps, les critiques de la population européenne à l'égard du système d'asile se sont intensifiées face aux dysfonctionnements. La popularité des partis nationalistes ou du moins conservateurs a augmenté dans de nombreux pays de l'UE.