DonnéesMondiales.com
Terrorism

Évolution du terrorisme mondial

Le terrorisme a augmenté ces dernières années, du moins en apparence. L'évaluation suivante se base sur les données de la "Global Terrorism Database" (anglais) qui ont été rassemblées par le "National Consortium for the Study of Terrorism and Responses to Terrorism" (START). Il s'agit d'une institution de la sécurité intérieure des États-Unis située à l'université du Maryland.
Apparition par pays
Groupes terroristes
Remarque : cette page contient les données des années 2013 à 2017 et ne sera plus actualisée.

Qu'est-ce que le terrorisme ?

Il n'existe pas de définition générale et contraignante du terrorisme, mais différentes interprétations. Dans la plupart des cas, le terme est étroitement lié à une violence non étatique exercée contre des civils dans le but d'imposer un changement politique, religieux ou social à la population en général.

Terrorismus Parfois, on se limite à des motifs purement religieux. Il existe en outre d'innombrables exceptions, comme le droit de la guerre qui, selon les Conventions de Genève, légitime de nombreux actes de violence dans les régions en crise. Le nombre d'actes considérés comme terroristes peut donc surprendre. Dans les évaluations présentées ici, est considéré comme acte terroriste tout ce qui est
  • a des objectifs politiques, économiques, religieux ou sociaux,
  • ne sert pas le pur profit de ses auteurs,
  • vise un changement plus profond dans la politique, la religion ou la société et
  • n'est pas considéré comme un acte de guerre (selon les Conventions de Genève de 1949).
Exemples :
L'incendie volontaire d'un centre d'hébergement pour demandeurs d'asile est, selon ces critères, un acte terroriste au même titre que les attaques contre une ambassade étrangère. Indépendamment du fait que ces attaques aient lieu dans le pays ou à l'étranger. D'un autre côté, le fait que des soldats sautent sur une mine dans une zone de guerre et soient tués n'est pas un acte terroriste.

Évolution du terrorisme

Le simple nombre de cas figurant dans la base de données sur le terrorisme laisse supposer à première vue une augmentation massive du terrorisme dans le monde. Rien qu'en 2016, il y a eu environ 4 fois plus d'incidents dans le monde que dans les années précédant 2013. Le nombre de décès enregistrés a même été multiplié par 6 environ au cours des 10 dernières années. Cela n'est toutefois pas lié à une plus grande disposition à la terreur, mais principalement à la collecte d'informations beaucoup plus efficace de nos jours. Il y a 20 ans, les petits actes terroristes n'étaient pas aussi connus (ou ne pouvaient pas être recherchés) qu'aujourd'hui. Cette base de données ne permet donc pas de dégager une évolution quantitative. Pour tenir compte de ces différences dans le nombre de cas, on peut donc au mieux comparer la gravité des actes terroristes.

Nombre d'attentats graves ayant fait au moins 50 morts


Si l'on part du principe que les attentats vraiment graves ayant fait au moins 50 morts ont également été rendus publics au cours des années précédentes au point de figurer dans la base de données terroriste, on peut néanmoins en déduire une évolution. Le nombre pur de ces actes terroristes graves est légèrement plus élevé en 1997 et 2007 et considérablement plus élevé ces dernières années depuis 2014. Les organisations terroristes Boko Haram et l'État islamique ont joué un rôle important dans ces attentats.